Dallas Switzerland was a project run jointly with Cédric Hoareau, another Geneva-based artist.
All exhibitions were set in unexpected - mostly outdoor - places, and for one night only.
The selected artists all had an outsider but dramatically talented profile, which made every episode of Dallas unique.
 

  Episode 1 Jérôme Baccaglio  Mondegreen     "Mondegreen  c’est un peu le vrai nom de ce qu’on appelle couramment « parler en yoghourt ». Jérôme Baccaglio nous livre sa vision du monde arabe sur les murs du parking à l’arrière de l’horlogerie Journe à Genève. Les travaux qu’il montre mêlent les références au dessin classique, aux images d’actualité, feignant l’ingénuité. En réalité ses images empruntes de codes queer et d’humour décalé chahutent le discours politiquement correct dans un bal tout à la fois absurde et empli d’érotisme."

Episode 1
Jérôme Baccaglio
Mondegreen

"Mondegreen c’est un peu le vrai nom de ce qu’on appelle couramment « parler en yoghourt ». Jérôme Baccaglio nous livre sa vision du monde arabe sur les murs du parking à l’arrière de l’horlogerie Journe à Genève.
Les travaux qu’il montre mêlent les références au dessin classique, aux images d’actualité, feignant l’ingénuité. En réalité ses images empruntes de codes queer et d’humour décalé chahutent le discours politiquement correct dans un bal tout à la fois absurde et empli d’érotisme."

  Episode 2 Vincent Odon  Le bon coin    "Vincent Odon est arrivé de Troyes avec 650 kg de pelouse ne rouleau, les a disposés sur un rond-point de la zone industrielle des Acacias à Genève et y a disposés ses travailleuses et ses buis, Les travailleuses, ce sont ces meubles de couturière qui se déploient et comptent généralement trois étages de deux tiroirs. Les travailleuses de Vincent Odon en comptent jusqu’à dix-sept. Quant à ses buis ils sont tronçonnés et, raboutés, ils “dégoulinent” sur la pelouse de ce bien étrange jardin. Les visiteurs venus en voiture se garent autour du rond-point et éclairent de leurs phares l’installation."

Episode 2
Vincent Odon
Le bon coin

"Vincent Odon est arrivé de Troyes avec 650 kg de pelouse ne rouleau, les a disposés sur un rond-point de la zone industrielle des Acacias à Genève et y a disposés ses travailleuses et ses buis, Les travailleuses, ce sont ces meubles de couturière qui se déploient et comptent généralement trois étages de deux tiroirs. Les travailleuses de Vincent Odon en comptent jusqu’à dix-sept. Quant à ses buis ils sont tronçonnés et, raboutés, ils “dégoulinent” sur la pelouse de ce bien étrange jardin. Les visiteurs venus en voiture se garent autour du rond-point et éclairent de leurs phares l’installation."

  Episode 3 Guillaume Ferney  Chalovna    "La proposition de Guillaume Fernez consistait dans un premier temps à investir l’horloge du complexe Planzer CFF de la Praille à Genève en installant un ovni en son sommet. Confronté à un refus catégorique des propriétaires du site, il a présenté les éléments du même ovni (Chalovna) dans un camion garé près du quai d’un des hangars attenants. Une remorque frigorifique stationnée à côté lui a servi de scène pour une performance de musique improvisée qui a eu lieu au cours de la soirée."

Episode 3
Guillaume Ferney
Chalovna

"La proposition de Guillaume Fernez consistait dans un premier temps à investir l’horloge du complexe Planzer CFF de la Praille à Genève en installant un ovni en son sommet. Confronté à un refus catégorique des propriétaires du site, il a présenté les éléments du même ovni (Chalovna) dans un camion garé près du quai d’un des hangars attenants. Une remorque frigorifique stationnée à côté lui a servi de scène pour une performance de musique improvisée qui a eu lieu au cours de la soirée."

 
  Episode 4 Cédric Vuagnat  L' Appel du 13 juin    "L’artiste français Cédric Vuagnat, né en 1978, petit-fils de résistants dresse deux croix de Lorraine en bois à la lisière de la frontière franco-suisse, au pied du Salève. Autrefois symbole de la résistance à l’oppression, des libérateurs de la France, la croix de Lorraine dévoyée par bientôt 70 ans de règne d’un gaullisme duquel s’est évanouie toute forme d’héroïsme, ne représente guère plus que les luttes intestines et les dérives droitières auxquelles se livre une large part de la classe politique française, toutes bannières confondues. Ce vendredi 13 juin, sous la pleine lune, l’artiste tente de mettre le feu à ces deux croix. Les croix “résistent”. Ce qui devait être une simple mise à feu se transforme alors en un véritable combat, encouragé par les propositions du public. Après avoir imbibé les croix d’essence et tenté par tous les moyens d’y mettre le feu, l’artiste, après la tombée de la nuit, fend la foule avec une tronçonneuse pour entailler les croix, puis les entame à l’aide d’une torche à gaz. Peu après minuit, il l’emporte de haute lutte et les croix s’écroulent enfin."         

Episode 4
Cédric Vuagnat
L' Appel du 13 juin

"L’artiste français Cédric Vuagnat, né en 1978, petit-fils de résistants dresse deux croix de Lorraine en bois à la lisière de la frontière franco-suisse, au pied du Salève.
Autrefois symbole de la résistance à l’oppression, des libérateurs de la France, la croix de Lorraine dévoyée par bientôt 70 ans de règne d’un gaullisme duquel s’est évanouie toute forme d’héroïsme, ne représente guère plus que les luttes intestines et les dérives droitières auxquelles se livre une large part de la classe politique française, toutes bannières confondues.
Ce vendredi 13 juin, sous la pleine lune, l’artiste tente de mettre le feu à ces deux croix. Les croix “résistent”. Ce qui devait être une simple mise à feu se transforme alors en un véritable combat, encouragé par les propositions du public. Après avoir imbibé les croix d’essence et tenté par tous les moyens d’y mettre le feu, l’artiste, après la tombée de la nuit, fend la foule avec une tronçonneuse pour entailler les croix, puis les entame à l’aide d’une torche à gaz. Peu après minuit, il l’emporte de haute lutte et les croix s’écroulent enfin."

 

 

 

  Episode 5 Loïc Martin  Never Ending Fun    "Rose, la pièce exposée, se veut la rosace de nos temples modernes. Aucune lumière n’en émane et pourtant elle rayonne, frappée en son centre du mot scandant « la fin » de toutes les histoires hollywoodiennes. “A travers ce choix de mettre dos-à-dos le symbole d’une puissance insolente et les disparités qu’elle engendre, mon objectif est de réunir des personnes d’horizons très différents autour d’un moment convivial qui leur permettra d’échanger leurs idées sur les cloisonnements et  la violence qu’imposent de fait nos societés.”  Les bénéficiaires sont d'abord affamés et ne prêtent guère d'attention à cet ensemble pourtant spectaculaire. Puis les premières réactions arrivent. Certains nous disent que là où nous nous tenons, c'est l'intérieur du coffre-fort, qu'il est là, le vrai trésor de la Suisse. D'autres partagent des expériences de vie souvent chaotiques, des rires, des cigarettes et finissent à boire le verre de l'amitié devant la Dallas-mobile du jour, bien après que la Soupe a fermé ses portes."

Episode 5
Loïc Martin
Never Ending Fun

"Rose, la pièce exposée, se veut la rosace de nos temples modernes. Aucune lumière n’en émane et pourtant elle rayonne, frappée en son centre du mot scandant « la fin » de toutes les histoires hollywoodiennes.
“A travers ce choix de mettre dos-à-dos le symbole d’une puissance insolente et les disparités qu’elle engendre, mon objectif est de réunir des personnes d’horizons très différents autour d’un moment convivial qui leur permettra d’échanger leurs idées sur les cloisonnements et  la violence qu’imposent de fait nos societés.”

Les bénéficiaires sont d'abord affamés et ne prêtent guère d'attention à cet ensemble pourtant spectaculaire. Puis les premières réactions arrivent. Certains nous disent que là où nous nous tenons, c'est l'intérieur du coffre-fort, qu'il est là, le vrai trésor de la Suisse. D'autres partagent des expériences de vie souvent chaotiques, des rires, des cigarettes et finissent à boire le verre de l'amitié devant la Dallas-mobile du jour, bien après que la Soupe a fermé ses portes."

  Episode 6 Fernando de Miguel  Go Back Home    "Le sixième épisode de Dallas s'est déroulé sur les 3 jours de la biennale des espaces d'art indépendants de Genève.  Un ranch, un container, un univers impitoyable...  A l'intérieur du container entrouvert, on entend le souffle, les pas, les coups et les meuglements d'un ou plusieurs bovins. Qu'y a-t-il vraiment dans ce container ? Un container est-il d'ailleurs un endroit propice au transport de matériel vivant ? Autant de questions auxquelles le public de la BIG voudrait des réponses mais voilà : le ranch est clos et le container de Dallas est le seul dans lequel on ne rentre pas."   

Episode 6
Fernando de Miguel
Go Back Home

"Le sixième épisode de Dallas s'est déroulé sur les 3 jours de la biennale des espaces d'art indépendants de Genève.

Un ranch, un container, un univers impitoyable...

A l'intérieur du container entrouvert, on entend le souffle, les pas, les coups et les meuglements d'un ou plusieurs bovins. Qu'y a-t-il vraiment dans ce container ? Un container est-il d'ailleurs un endroit propice au transport de matériel vivant ? Autant de questions auxquelles le public de la BIG voudrait des réponses mais voilà : le ranch est clos et le container de Dallas est le seul dans lequel on ne rentre pas."